E3 : DOOM Eternal (et aussi la conf’ Bethesda)

J’ai pu regarder la conférence de Bethesda cette année… Et je dois vraiment dire que j’ai été assez déçu : entre du bullshit marketing qui ressemblent plus à des futurs échecs qu’autre chose (cough Orion) ou à de la destruction d’IP (Commander Keen qui « don’t give a sh*t » dans ses paroles, et eux aussi apparemment), à des jeux clairement peu originaux et en retard dans leur temps (Wolfenstein Cyberpilot qui n’est qu’un railshooter en VR, alors que DOOM VFR est une expérience bien plus originale), du mobile gaming F2Pay et le mec payé qui criait tout le temps façon « I’M THE HYPE MAN WOOOOOOOOO » toutes les 3 secondes, cringy comme pas possible… Ou l’inCrOYabLE Battle Royale de 52 (!!!) personnes sur Fallout 76… Oui, c’est absolument pas binaire ou sensé… 26vs26 quoi…

Aussi tiens, le jeu de cartes de Bethesda. En fait, le souci, c’est que si comme Artifact il n’attire personne, il va finir comme ce dernier… Après, n’oublions pas que Hearthstone et MAGIC The Gathering sont au top du classement des jeux de cartes, donc ne soyons pas surpris du possible résultat final.

Heureusement que certaines bonnes surprises sont apparues durant cette conférence, tels que Ghostwire Toyko (fait à Tokyo), l’extension (et le piticha noir ♥) de The Elder Scrolls Onlne ou encore Deathloop, qui va être encore un excellent titre par le Studio français Arkane (même si les représentants semblaient être tout droit sortis du Jamel Comedy Club tellement qu’ils m’ont agacé par leur « FUCKING »-problème en plein direct). Et SURTOUT Wolfenstein Youngblood, qui me semble enfin être un meilleur Wolfenstein que The New Colossus (le prenez pas mal, le jeu était une très bonne expérience, mais qui était trop centré sur l’histoire des personnages que le jeu en soi – mais on change pas une équipe qui gagne…)

Les chanceux sur YouTube ont eu aussi l’occasion d’entendre un soundcheck avec Mii Maker, Mario Sunshine et une musique d’Undertale pendant la diffusion, c’était encore plus cringy que tout.

Mais les gens n’attendaient qu’une chose. DOOM ETERNAL. Avouez-le, vous l’avez aussi regardé pour savoir plus sur ce jeu uniquement. Toutes les bonnes choses sont à la fin, et ça, Bethesda l’a compris. En fait, regardez carrément le trailer… Je crois que je n’ai rien à dire la dessus.

Interrogations scénaristiques

Je sais pas pour vous, mais ce trailer à quelque chose de très… Mystique. Comme si l’enfer et le paradis rentraient en collision, mettant le bordel partout : dans la ville, dans les ruines, dans l’enfer-même. Après tout, avec tout le bataclan qu’on a fait dans le précédent épisode (merci Olivia Pierce), casser du démon reste notre spécialité.

Cependant, on s’imagine une certaine idée du scénario, et je le dis en mode SPOILER : Samuel Hayden récupère notre relique à la fin du jeu, et nous fait téléporter autre part. Sauf que…

… Il semble être entre la vie et la mort. On supposerait bien qu’une certaine secte démoniaque aurait tant convoité cet objet, et s’en serait apparié d’une certaine façon ou d’une autre (Traitrise ? Brutalité ? Seul le jeu nous le dira). C’est pour ca qu’on arrive à voir plusieurs traits religieux dans le trailer (et notamment un Heavy Metal Choir tel que Mick Gordon avait tant voulu obtenir). Et le retour de VEGA qu’on pensait avoir déconnecté me fait chaud au cœur. <3

D’ailleurs, c’est moi, ou j’ai l’impression qu’il y aura des sortes de Dieux à exterminer ? Roh, que diable après tout. On est le Doomguy. On avance, on tue tout. On en a rien à faire de préserver portails (démoniaques ou non), ou des choses qui valent cher. On est badass, on ne craint rien ni personne, et on veut juste une chose : que la paix dans le monde soit restaurée. C’est une belle façon de chercher sa vengeance après tout. Et dans sa trame scénaristique, avoir une religion essayant de prendre le contrôle du monde entier, voulant tout recréer de zéro tel un Big Bang cosmique, c’est sympa et presque aussi historique lorsqu’on y réfléchit bien. Et puis zut, c’est DOOM. On tue, on survit avec style, rien à faire du reste.

Gameplay et graphismes

DOOM Eternal semble être un gros bon en avant façe à DOOM 2016. Même si on retrouve le gros côté classique du titre (RIP & TEAR jusqu’à ce que ca soit fini), je vais pas vous raconter beaucoup de nouveautés sur ce titre, on connait déjà beaucoup de choses.

L’univers de ce DOOM semble être encore une fois séparé en deux : soit c’est tiré de la fin du monde où tout est destruction, et ruines, et démoniaque comme on a pu le voir ; soit c’est un univers très fantasy, comme si divin, reconstruit de toute pièce, ou préservé de tout. Et ca se sent vraiment bien dans les arènes, totalement détruites et chaotiques, voire gigantesques, ouvertes, et surprenantes. D’ailleurs, tout ce monde semble être bien plus interactif qu’avant, permettant enfin de jouer de la façon que l’on désire.

Plusieurs monstres semblent s’ajouter au catalogue de monstres déjà assez grands, tels que le giboyeur, le maraudeur, le gladiateur… L’archvile, ennemi manquant du précédent opus ( mais remplacé par sa wannabe féminine, l’invocatrice) sera aussi de la partie, tout comme le Pain Elemental. En fait… EVERYONE IS HERE ! Et tant mieux.

Le design des armes, de certains monstres ont été remodifiés pour retrouver le côté classique de DooM : j’ai une grosse pensée pour le Plasmagun que je trouve juste orgasmique (oui, j’adore son design classique). La plus grosse surprise revient au Cyberdemon, qui, même si il semble avoir perdu de la hauteur, semble toujours être aussi terrifiant (en retrouvant en bonus son design original)… Après tout, un DOOM sans Cyberdemon iconique, ce n’est plus un DOOM.

Pour les armes, en plus du redesign raconté au dessus, l’apparition d’un lance-flammes sur notre épaule (ainsi que les grenades ?), ré-utilisable à travers un certain temps, permet d’avoir un minuscule temps mort à quel point il semble être très efficace. Le super-shotgun (qui selon moi était un peu inutile dans DOOM 2016) obtient une amélioration le rendant beaucoup plus intéressant à utiliser : je parle bien sur d’un grappin, permettant de se sauver d’une très mauvaise passe, en s’attachant vers un ennemi (volant ou non, quelle importance).

Le HUD semble avoir eu énormément d’ajouts et de tweaks afin de rendre le jeu encore plus lisible (un point négatif que j’avais noté dans DOOM 2016 était l’usage du Chainsaw : pour savoir ses munitions, il fallait sortir l’arme,. Désormais, ce n’est plus nécessaire), en plus de le rendre beaucoup plus stylisé et moins générique. Résultat : l’action devient immédiate, permettant enfin de trifouiller du démon, sans aucune hésitation. D’ailleurs, vu ce changement de HUD, force est de constater que le projet Doom Remake 4 a été Cease & Desist par Zenimax très récemment : selon moi, le HUD ressemblait beaucoup trop à celui de DOOM Eternal… Mais libre à chacun d’en juger… Perso, je trouvais ça juste moche et insultant au jeu de base.

D’ailleurs, je ne vois pas à quoi pourrait servir cette « Corruption Démoniaque » qui apparait sur le HUD en haut à droite de l’écran, mais ça m’intrigue fortement. Qu’est ce que c’est ? Est ce que le Doomguy aura des sortes de powerups à travers cette corruption?


Dernier point : outre le mode invasion, un nouveau mode de jeu va faire son apparition, le « Battlemode » : autrement dit, un mode 2 v 1 dans une arène assez grande. Soit vous êtes l’un des 2 démons de la partie, et vous pouvez poser pièges et attaques spéciales permettant d’affaiblir le joueur, soit vous êtes le Doomguy, chargé à bloc. Autrement dit… Un mode qui peut être intéressant 5 minutes, mais compétitivement… J’ai vraiment un doute si ca va percer ou non. Mais entre amis, pourquoi pas !

Conclusion

Pour DOOM Eternal, on reprend les mêmes, puis on supprime tous les petits défauts constatés par la communauté : résultat, on va avoir un univers très varié, des armes encore plus destructrices, plusieurs nouveaux challenges prenant place aux nouvelles abilités du Doomguy, un jeu désormais semi-coopératif (et compétitif), un mode invasion. C’EST L’ENFER SUR TERRE !! Définitivement le jeu de l’année 2019 pour moi.

Pour Bethesda, excepté quelques petites surprises de studios étrangers… J’ai vraiment rien à dire. Surtout sans une éventuelle annonce pour Quake Champions, qui est quand même l’un des jeux les plus importants de cette marque. Mais qui sait, la QuakeDOOMCon arrive à grands pas, donc wait & see…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.